livres

It’s raining love ! – Emma Green

HELLO LES LECTEURS,

J’ai envie de commencer cette chronique avec ceci : ALERTE COUP DE COEUR !
Sincèrement, arrêtez tout et commencez cette lecture. Vous êtes obligés, vous ne pouvez pas rpasser à côté de çette pépite !

UNPEU-DEC11

Pippa Jones vient de se faire larguer par son mec en direct dans une émission de télévision. Pour changer d’air et se faire oublier des paparazzis, elle va s’isolait dans un « spa de luxe » loin de Londres. Mais l’endroit où elle débarque n’est absolument pas un spa, mais plutôt un endroit où de drôles de personnages se retrouvent. C’est une communauté, prénommée « Finding Yourself » où elle ne pourra pas manger de la journée, devra rester pied nu et être habillée entièrement avec des vêtements en lin. Pour un changement, s’en est un énorme et malgré le fait qu’elle soit tombée là par hasard, peut-être bien qu’un des participants la sortira de là, même lui fera une proposition : un faux mariage. Peut-être bien que Alistair Blackwood était tombé là où il fallait et que ce faux mariage, pourrait être une solution pour tous les deux…

04

Je tiens à remercier une nouvelle fois Les Éditions Addictives pour l’envoi de cet ebook.

J’ai tellement ris durant cette lecture, les personnages ont un humour que j’aime. Des répliques cinglantes dont j’ai pas pu m’empêcher de relire les passages à plusieurs reprises. Je les ai aimé, ils m’ont touchés, j’ai pleuré avec eux. Je ne voulais pas les quitter. C’est simple, j’ai finis ce roman jeudi soir, et depuis je n’ai pas su prendre un autre livre car je n’ai que Pippa & Alistair en tête ❤

Pour moi, il y a deux parties à ce roman. Une assez courte, et le reste. Pendant cette petite première partie, on suit les personnages dans ce fameux endroit où ils se retrouvent avec des gens « différents ». Le groupe permet de se retrouver et de passer au dessus d’épreuves que chacun a pu subir dans le passé. Par exemple, l’une des participantes, était là car depuis ses neuf ans elle est en dépression. La cause ? La séparation des Spice Girls.
Comment voulez-vous ne pas rire face à ça ?
Et dans cette communauté, ils doivent tous être renommé, comme pour se défaire du passé et recommencer sur de bonnes bases. Pippa Jones deviens Prairie. Quant à Alistair Blackwood , il devient Atlas. Et ce que j’ai adoré, c’est que les deux personnages se cherchent dès le début et n’hésitent pas à changer leurs surnoms en Planisphère ou encore en Pelouse.

« – Comment ça je suis prairie ?! m’indigné-je pour de bon. Lui, il a droit à un Atlas tout entier, et je ne suis qu’une foutue étendue d’herbe où les soeurs Ingalls se cassent la figure, générique après générique ? Sérieusement, vous n’avez rien de mieux à me proposer ?
– Ca va aller, mon petit pâturage, vous allez vous y faire … ronronne Alistair derrière moi.
-[…] Et toi, la mappemonde, ne me parle pas.
-C’est « Monsieur Mappemonde », corrige-t-il, hilare. OK, Madame Prairie? « 

J’ai énormément rit pendant ces moments du livre. Et j’ai aussi adoré voir les deux personnages s’apprivoiser et se tourner autour, alors que clairement chacun d’eux ne veut pas de l’autre et essaie même de s’éviter. Mais c’est inévitable, et se retrouvent toujours coller à deux.
De fil en aiguille, Alistair & Pippa s’échappent de cet endroit et se retrouvent dans la propriété d’Alistair. Et c’est là que les choses se compliquent. Alistair propose un marché à Pippa : un faux mariage et au bout d’un an, un divorce. Chacun y gagne, lui pourra avoir son héritage. Et elle, peut continuer à échapper à Londres et son Ex, le temps que les rumeurs se tassent à son sujet.
Le deal est lancé, reste plus qu’à jouer la comédie face à leur entourage. Et là, j’ai adoré adoré adoré.

« Je me rue sur lui et colle mes lèvres brûlantes aux siennes. Je l’embrasse passionnément en jetant mes bras autour de son cou, mes mains dans ses cheveux, ma langue dans sa bouche. Je n’ai jamais fait ça de toute ma vie, mais commis une si grosse erreur avec une telle volonté. Jamais désiré si fort un homme qui fait tout pour me repousser. Jamais succombé si éperdument à celui qui me rend folle de rage, folle de lui, folle tout court. »

On les voit tout simplement succomber l’un pour l’autre, au ralenti, en douceur, sans sauter les étapes. Ici on a que le point de vue de Pippa, et même si elle a été sous le coup de foudre quasiment tout de suite, on a quand même pu voir comment elle réagissait à ses sentiments nouveaux. Surtout qu’elle avait d’autre choses en tête, comme de mentir à ses proches concernant ce faux mariage, le fait que sa carrière d’actrice soit mise en pause à cause de son ex et qu’elle doive vivre dans la campagne alors que Pippa est « bavarde, sociable, accro aux réseaux sociaux et un brin superficielle » comme elle le dit si bien au début du roman.

On la voit s’ouvrir à ce nouveau mode de vie, où tout est calme. Comme si le monde autour d’elle était mis en pause et qu’elle pouvait admirer les choses d’une autre manière. Le couché de soleil, le silence du lac pas très loin, cet air magique autour du manoir d‘Alistair. J’avais cette sensation d’être apaisée en même temps qu’elle au plus je lisais. Je m’y voyais parfaitement dans ce manoir et ce petit coin tranquille.

« -Si tu me fais plongeais, je plongerai… ajoute-t-il plus bas. Et si je plonge, tu dois plonger aussi.
Je ne comprends ce qui m’attend qu’à la seconde où je croise son regard joueur et son petit sourire provocateur. Les grands bras musclés m’attrapent par la taille, je me débats déjà, mais trop tard. Je hurle, je ris, je jure, et Alistair me jette dans le lac en riant. »

Et ce fameux Alistair… Je le croquerai bien ! Pendant longtemps, il est assez secret sur sa vie et sur ses sentiments. Pendant longtemps, j’essayais de trouver ce qu’il avait bien pu vivre pour qu’il soit comme ça aujourd’hui, je voulais savoir avant même qu’il en parle à Pippa. Et mes doutes été fondés, ou du moins une partie. Et j’avoue avoir eu les larmes aux yeux quand il nous apprend les choses compliquées de son passé. Alistair est incroyable. Et au plus il s’ouvrait à Pippa, au plus il était attentionné, au plus il se laissait aller et faisait des choses naturelles auxquelles il s’interdisait dans le passé. Je l’aime ce Alistair.

« Sa voix se brise et sa main se plaque sur ses yeux pour que je ne le voie pas pleurer. Mais je vais prendre doucement ses doigts et les noue aux miens. Je ramène nos mains croisées sur mon coeur. Ca tambourine fort. »

Concernant les personnages secondaires, il y en a quand même un certains nombre et malgré tout, j’ai su ne pas m’y perdre donc je n’ai pas été pertubé par les quatre soeurs de Pippa, les nombreux amis d’Alistair ou ceux présents à Finding Yourself. Qui d’ailleurs, j’ai aimé voir l’amitié que Pipa s’est lié avec les amis d’Alistair.

« -Tu m’as manqué, Prairie. »

J’aimerai continuer comme ça encore un petit moment pour vous dire toutes les choses que j’ai adoré. Comme le fait, que les personnages continue par s’appelait par leurs surnoms tout au long du roman. Que j’ai aimé voir Pippa se reprendre en main et ne rien abandonner. J’ai aimé les moments où la carapace d’Alistair se fissurer.

Je suis accro à « Pippalistair » ❤ & vous devez absolument lire cette romance !

Sans titre 41

Publicités

5 réflexions au sujet de « It’s raining love ! – Emma Green »

  1. Oh my god les extraits sont alléchants !
    Le résumé me faisait beaucoup trop penser à Sing! de Vivi Greene que j’ai lu et adoré dernièrement mais au final ça semble se différencier quand même alors pourquoi pas ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s